RSS

Archives de Catégorie: Actualités

Le FBDFQ s’envole pour Lyon BD avec le projet Correspondances

correspondancesUne délégation du Festival de la bande dessinée francophone de Québec (FBDFQ) s’envolera cette semaine pour la France afin de poursuivre le projet de création Correspondances, amorcé cette année avec leurs collègues de Lyon BD Festival.

Quatre auteurs auvergne-rhônalpins et quatre auteurs québécois vont ainsi continuer leurs échanges graphiques amorcés à Québec, en avril dernier, lors de la 29e présentation du FBDFQ. Correspondances se jouera aussi sur scène à Lyon, au Théâtre Comédie Odéon, lors de l’événement.

Au programme, une table ronde fera intervenir les créateurs afin qu’ils témoignent de leur expérience commune en dialoguant en dessins improvisés sur écrans géants. Rappelons que depuis plus de 5 ans, Lyon BD et le FBDFQ collaborent pour mettre au point des projets de bande dessinée décalés et créatifs.

Les auteurs

D’un côté de l’Atlantique, en région Auvergne-Rhône-Alpes : Marie Avril (Confidences à Allah), Chloé Cruchaudet (Mauvais Genre), Laurent Verron (Boule et Bill) et Deloupy (Love Story à l’iranienne).

De l’autre côté, au Québec : Julie Rocheleau (La colère de Fantômas, La Petite Patrie), Djief (Broadway), Paul Bordeleau (Faüne) et Jimmy Beaulieu (Non-aventures).

Plateforme collective et collaborative

Présenté actuellement sous la forme d’un blog commun, Correspondances invite les huit auteurs à échanger en dessins sur leurs métiers et leurs expériences. À la manière d’une véritable correspondance, les auteurs dialoguent, se questionnent, se répondent en dessin sous les yeux du public. Le projet sera édité sous forme d’album, qui sortira en novembre 2016, en résonance des entretiens Jacques Cartier de Lyon.

Ce projet constituera la saison 4 du projet Webtrip, plateforme de bande dessinée numérique, collective et collaborative mise en place par Lyon BD en 2012. Suivez l’aventure sur webtripcomics.wordpress.com

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/06/01 dans Actualités

 

Étiquettes : ,

En avril, le 9e art s’empare de la Capitale pour le 29e Festival de la bande dessinée francophone de Québec

Pour une 29e année, le Festival de la bande dessinée francophone de Québec (FBDFQ) se pointe le bout du nez en avril pour proposer une foule d’activités afin de mettre en valeur le 9e art dans la capitale. En plus des nombreux spectacles et animations offerts dans divers lieux culturels, et sans oublier les multiples expositions qui sont présentées durant tout le mois, le FBDFQ a élaboré, cette année encore, une riche programmation pour ses espaces au Salon international du livre de Québec (SILQ), qui se tiendra du 13 au 17 avril 2016.

En effet, au SILQ, les amateurs de bandes dessinées et les néophytes en la matière pourront rencontrer près de 120 créateurs d’ici et d’ailleurs, en plus de découvrir les multiples facettes du 9e art à travers des ateliers, des démonstrations, des rencontres d’auteur et des tables rondes.

Présentées en continu dans le Café FBDFQ et dans l’Atelier BD, ces activités seront notamment l’occasion de s’initier à la création de personnages, mais aussi d’en apprendre un peu plus sur les métiers de scénariste, de coloriste et sur la reliure. Dans le hall du Centre des congrès, les visiteurs pourront également profiter de la BDthèque du FBDFQ, un module d’animation mobile voué à promouvoir la lecture de la bande dessinée.

Des auteurs à découvrir

Comme à chaque année, le FBDFQ a le plaisir d’accueillir des auteurs de différents horizons et dont les styles témoignent de la variété de la production actuelle. Du Québec, c’est plus de cent créateurs et créatrices qui viendront rencontrer le public et présenter leurs livres. En plus de Bach et Alex A, notons la présence d’auteurs comme Jean-Paul Eid, Cathon, Delaf & Dubuc, Maxim Cyr et Julie Rocheleau. Du côté international, une douzaine d’auteurs de la France, de la Wallonie-Bruxelles et de l’Espagne seront présents, avec notamment Ruben Pellejero et Bernard Yslaire. La région Rhône-Alpes sera particulièrement bien représentée avec cinq auteurs dont Chloé Cruchaudet, Laurent Verron et Laurence Baldetti. Il est à noter que pour certains auteurs internationaux, les places pour les séances de dédicace seront limitées et attribuées par tirage.

La nouvelle création à l’honneur

Que ce soit dans ses expositions, avec son programme d’activités dans le Faubourg Saint-Jean ou au SILQ, les auteurs émergents ont cette année une place de choix au FBDFQ. « Notre événement se fait de plus en plus un devoir de promouvoir la relève du 9e art québécois dans sa programmation, mais aussi avec des initiatives comme le nouveau prix Jacques-Hurtubise. », affirme Thomas-Louis Côté, directeur du FBDFQ.

Du 13 au 17 avril, et plus encore!

Bien que la majorité de la programmation soit concentrée du 13 au 17 avril, la bande dessinée sera bien présente à Québec tout au long du mois d’avril avec notamment une douzaine d’expositions et d’autres activités. Dès le 11 avril, la semaine du FBDFQ débutera d’ailleurs avec une conférence dessinée sur l’histoire brassicole de Québec, Planches d’histoire, présentée par le Musée de la Civilisation et précédée d’une activité offerte en collaboration avec l’équipe de Ça goûte bon.

La bande dessinée en scène

Fidèle à ses habitudes, le FBDFQ offre aux amateurs de culture différentes opportunités de participer à l’événement à travers des spectacles et des concepts originaux mettant en scène la bande dessinée alliée à d’autres formes d’arts. « Ce métissage entre le dessin et diverses disciplines est une des particularités de la programmation du FBDFQ et chaque année nous tentons d’explorer de nouvelles avenues. », affirme Raymond Poirier, co-programmateur du FBDFQ et directeur de Parenthèses 9.

Ainsi, parmi les activités proposées, notons qu’à la Maison de la littérature et au Musée de la civilisation, les gens sont invités à voir en action un orchestre de dessinateurs (LaB Dessiné), des rencontres entre la bande dessinée et le cirque (Le fabuleux cabaret imparfait), la danse (La Fièvre des planches 3) et l’improvisation (ImproBD – Tournois des trios). Le dimanche, le Musée national des beaux-arts du Québec accueillera des auteurs dans ses salles d’exposition (Rencontres en BD) et le Cercle proposera une activité tout en musique et dessin pour les jeunes (Boom BD). Le FBDFQ se conclura en beauté avec la présentation par les 50 musiciens de l’Harmonie de Charlesbourg, à la salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec, d’un concert dessiné intitulé Les fantastiques aventures du Baron de Münchhausen.

Deux projections auront également lieu à l’occasion du FBDFQ. Le jeudi 14 avril, en soirée, Frima Studio accueillera le film Turbo Kid, de François Simard et Anouk Whissell. Au Musée de la civilisation, le samedi 16 avril, le public est invité à la première présentation à Québec du documentaire Sur les traces d’Arthur, de Saël Lacroix, portant sur André Montpetit. Cette présentation sera suivie, à la Ninkasi, par le lancement du livre Du Chiendent dans le Printemps, de Sylvain Lemay, publié chez Mem9ire.

Pour toute la programmation, visitez le fbdfq.com.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/03/29 dans Actualités

 

Étiquettes :

Le FBDFQ dévoile les finalistes des Bédéis Causa 2016 et annonce le nouveau prix Jacques-Hurtubise

mosaique_bedeiscausa_webLe 29e Festival de la BD francophone de Québec arrive à grands pas et l’organisation est heureuse de dévoiler les finalistes de ses prix Bédéis Causa. Remis depuis les débuts de l’événement, qui se déroule cette année du 13 au 17 avril, les prix Bédéis Causa cherchent à récompenser ce qui se fait de mieux en matière de bandes dessinées, particulièrement celles créées par les auteurs d’ici. En plus des six prix remis lors de la cérémonie qui se déroulera au Musée de la Civilisation de Québec, le samedi 16 avril prochain à 19 h, le FBDFQ est fier d’ajouter une nouvelle récompense : le prix Jacques-Hurtubise.

LE PRIX JACQUES-HURTUBISE

Décerné sur dépôt de candidature, le prix Jacques-Hurtubise se veut une façon de favoriser la nouvelle création et les auteurs émergents au Québec. Cette bourse de 1 000$, offerte par BROUILLARD Communication, est destinée à aider un(e) auteur(e) à mener à terme un projet déjà en chantier de publication en autoédition. En plus de la bourse, le lauréat sera invité à présenter une exposition de son travail lors de la prochaine présentation du FBDFQ. Pour être éligibles, les candidats devront déposer d’ici le 1er avril un dossier présentant leur projet, celui-ci

comprenant notamment un extrait sous forme de planche ou d’esquisses, ainsi qu’un synopsis complet. Les gens intéressés à soumettre leur dossier peuvent accéder à tous les détails et au formulaire d’inscription sur la page d’accueil du http://www.fbdfq.com.

« C’est un plaisir pour moi de m’associer au FBDFQ comme donateur récurrent pour ce nouveau prix car je porte une grande estime au regretté Jacques Hurtubise et, comme lui, je trouve extrêmement important d’appuyer la relève. Partenaire de la première heure du festival, il faut aussi dire que j’entretiens une histoire d’amour avec la bande dessinée depuis plus de 50 ans. », affirme Jean Brouillard, président de BROUILLARD Communication. « Avec son complice Pierre Huet, Jacques Hurtubise m’a donné, ainsi qu’à plusieurs autres dans les années 80, la chance de collaborer au magazine CROC avec un groupe de rédacteurs et d’illustrateurs de Québec. Ça ne s’oublie pas ! », poursuit-il.

Auteur, scénariste et éditeur, Jacques Hurtubise nous a quittés subitement en décembre dernier. Ardent promoteur du 9e art québécois, il est considéré de façon unanime comme l’une des personnalités les plus importantes dans le développement de la BDQ. Alliant une créativité sans borne, une passion pour le médium et un talent d’entrepreneur inné, il a su contribuer de façon importante à l’essor de l’édition de bande dessinée au Québec et à la professionnalisation de ses artisans.

 

BÉDÉIS CAUSA 2016 – LES FINALISTES

Prix Réal-Fillion

Auteur québécois, scénariste ou dessinateur, s’étant le plus illustré avec son premier album professionnel.

  • Valérie Amiraux, scénariste, pour Salomé et les hommes en noir (Bayard)
  • Grégoire Normand, scénariste, pour La Petite patrie (La Pastèque)
  • Mat Ordog, pour Les Pieds palmés, tome 1 – Les terres arides (Michel Quintin)

Grand prix de la ville de Québec

Meilleur album de langue française publié au Québec.

  • Paul dans le Nord, de Michel Rabagliati (La Pastèque)
  • La Petite Patrie, de Julie Rocheleau et Grégoire Normand, d’après l’œuvre de Claude Jasmin (La Pastèque)
  • Promise, tome 3 – Incubus, de Mikaël et Thierry Lamy (Glénat Québec)
  • Whitehorse, première partie, de Samuel Cantin (Pow Pow)
  • C’est pas facile d’être une fille, tome 2 – Tout va bien aller, de Bach (Mécanique générale)

Prix Albéric-Bourgeois

Meilleur album de langue française publié à l’étranger par un auteur québécois, dessinateur ou scénariste.

  • La Colère de Fantomas, tome 3 – À tombeau ouvert, de Julie Rocheleau et Olivier Bocquet (Dargaud)
  • Les Nombrils, tome 7 – Un bonheur presque parfait, de Delaf et Dubuc (Dupuis)
  • Broadway, une rue en Amérique, tome 2, de Djief (Quadrants)

Prix Maurice-Petitdidier

Coup de cœur du jury pour album francophone publié à l’étranger.

  • Undertaker, tome 1 – Le Mangeur d’or, de Ralph Meyer et Xavier Dorison (Dargaud)
  • Les Équinoxes, de Cyril Pedrosa (Dupuis)
  • Le Rapport de Brodeck, tome 1 – L’autre, de Manu Larcenet et Philippe Claudel (Dargaud)

Prix traduction

Coup de cœur du jury pour album publié en français et issu d’une traduction.

  • Le Sculpteur, de Scott McCloud (Rue de Sèvres)
  • Thrashed, de Derf Backderf (Ça et Là)
  • Je n’ai rien oublié, de Ryan Andrews (Ryan Andrews)

Lors de la cérémonie, l’organisation du FBDFQ remettra également le Prix Albert-Chartier, décerné à chaque année en hommage à un individu ou organisme ayant marqué le monde de la bande dessinée francophone au Québec.

Rappelons que la présente édition des Bédéis Causa porte sur les albums publiés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2015. Comme à l’habitude, la sélection des finalistes a été effectuée par un jury formé de libraires et de chroniqueurs spécialisés.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/02/28 dans Actualités

 

Étiquettes : ,

29e FBDFQ: célébrer le 9e art dans la Capitale

auteurs_29fbdfqc

Pour une 29e année, le Festival de la bande dessinée francophone de Québec (FBDFQ) s’amène dans la capitale pour célébrer le 9e art et ses artisans. Du 13 au 17 avril, plus de 120 auteurs du Québec et d’ailleurs seront au rendez-vous pour rencontrer les lecteurs et participer à une généreuse programmation. Des animations, des démonstrations, des expositions et de nombreux spectacles animeront divers lieux culturels, notamment le Salon international du livre de Québec, le Musée de la Civilisation, le Musée national des beaux-arts du Québec et la Maison de la littérature. L’ensemble de la programmation de cette 29e présentation, dont l’affiche a été réalisée par l’auteur de la très populaire série L’Agent Jean, Alex A., sera lancé graduellement d’ici le 15 mars.

Cette année, parmi les auteurs participants au FBDFQ, quatre créateurs seront particulièrement mis de l’avant lors de rencontres spéciales tenues durant l’événement : les québécois Alex A., auteur de la très populaire série L’Agent Jean, et Bach, remarquée pour sa série C’est pas facile d’être une fille, accompagnés de l’auteure française Chloé Cruchaudet, dont l’album Mauvais genre a remporté de nombreux prix, et de l’espagnol Rubén Pellejero, talentueux dessinateur qui récemment a eu le plaisir de reprendre la mythique série Corto Maltese. « Ces auteurs sont représentatifs de la variété présente dans la programmation et des collaborations qui l’animeront, c’est un grand plaisir de les accueillir. », précise Thomas-Louis Côté, directeur du FBDFQ.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/02/27 dans Actualités

 

Étiquettes : , , , ,

Zidara9 fête ses 5 ans avec un nouveau format

Les Éditions Rémi Paradis soulignent le 5e anniversaire du collectif Zidara9 en distribuant un nouveau magazine de format standard dans près de 300 points de vente partout au Québec, dès le jeudi 4 février 2016. Le volume n° 7 du collectif, rebaptisé Zidara9 NANO, met de l’avant la liberté d’expression et la science-fiction. 

Les éditions se sont associées au distributeur Messagerie Dynamique, appartenant à Québecor Média, pour offrir un produit plus abordable à une plus large clientèle. Le magazine de bandes dessinées sera offert au coût de 5 $. Les 1 200 copies seront distribuées dans plusieurs commerces, librairies, tabagies et dépanneurs de la province. Il vise un public de plus de 16 ans. Les amateurs du célèbre magazine français Métal Hurlant retrouveront le même genre d’histoires.

En exclusivité, le magazine offre une entrevue avec l’auteur de la bande dessinée Le poids du vide, David Gauthier. C’est d’ailleurs lui qui a confectionné la page couverture de la bande dessinée, en plus de figurer parmi les 6 auteurs publiés.

Zidara9 NANO présente une sélection de 5 des meilleures histoires du collectif : Quète Intergalactique, Sekushina, Herauts Stellaires, Genèse et Messie. Les lecteurs pourront voir des dessins réalistes et lire des scénarios de qualité uniquement en français.

Avec ce nouveau format, Rémi Paradis souhaite aider à maintenir le format papier des bandes dessinées, l’un des seuls magazines qui tend à conserver son format traditionnel.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/01/27 dans Actualités

 

Étiquettes :

Le numéro 06 de la revue PLANCHES lancé le 18 janvier 2016

6ad34445-6366-4cf9-99f0-723c03c1f55dLe numéro 06 de la revue PLANCHES sera lancé le lundi 18 janvier 2016, à partir de 18h au Vices et Versa (6631 boul. Saint Laurent).

La bande dessinée québécoise semble connaître un succès grandissant parmi les lecteurs de la province. Les auteurs sont de plus en plus intéressants et aventureux, quand aux éditeurs, Pow Pow a fêté ses 5 ans avec un catalogue dont il peut être fier. PLANCHES fait, avec un plaisir manifeste, partie intégrante de ce mouvement d’enthousiasme et de production en quantité et qualité toujours croissantes.

Dans ce numéro, on parle notamment du milieu de l’édition : autant dans l’entrevue avec Luc Bossé, qui nous rappelle les difficultés liées au métier d’éditeur, que dans le récit de Sophie Bédard qui transpose en fiction l’inquiétude bien réelle de chaque auteur.

Ce milieu tente de sortir, tant bien que mal, d’un passé quasi exclusivement masculin. Alors qu’il y a quelques mois, le Collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme se rassemblait pour identifier et dénoncer le machisme ordinaire de ce milieu encore trop misogyne, on apprend il y a une semaine que la liste des prix récompensant les auteurs au Festival d’Angoulême est piètrement dépourvue de femmes. Pourtant, les auteures de talents ne manquent pas !

Même si PLANCHES peut se targuer de demeurer la seule structure d’édition de bande dessinée pilotée par des femmes au Québec, le constat général est plus que navrant.

Cependant, PLANCHES a le goût de changer les choses, et commence par la représentation de nos auteurs en dehors du Québec. Sandra Vilder partira cet hiver pour une mission de prospection afin de trouver un distributeur pour la revue en France d’abord et, très vite ensuite, en Belgique et en Suisse.

Trop longtemps, la tendance a été que les auteurs français soient largement reconnus dans toute la francophonie alors que les auteurs québécois jouissaient d’une notoriété bien trop locale. Les talents d’ici méritent d’être connus, pas seulement chez nous !

Auteurs du 06 : Bach, Simon Barbarie, Catherine Bard, Sophie Bédard, Nick Butch, Xavier Cadieux, Cathon, Anthony Charbonneau, Ariane Dénommé, Alexandre Fontaine Rousseau, Julien Frey, Simon Labelle, Vincent Longhi, Laurent Lussier, Raphaelle Macaron, Luc Bossé, François Samson-Dunlop, Saturnome, Jonathan Veilleux & Sophie Yanow.

 
1 commentaire

Publié par le 2016/01/15 dans Actualités

 

Étiquettes :

Comiccon de Québec 2015: plus de 10 000 visiteurs

Comiccon-de-QuebecMission accomplie pour la deuxième édition du Comiccon de Québec qui s’est tenue les 17 et 18 octobre. L’expérience s’est avérée une réussite pour les plus de 10 000 visiteurs enthousiastes qui ont occupé le Centre des congrès de Québec pour accéder à l’univers parallèle de l’imaginaire, du fantastique, de la science-fiction et de la culture populaire.

Du côté des célébrités, les visiteurs ont eu la chance de rencontrer, entre autres, les acteurs Lou Ferrigno (L’incroyable Hulk) et Walter Koenig (Star Trek), l’acteur de doublage Vic Mignogna (Fullmetal Alchemist), ainsi que les légendes de la lutte Honky Tonk Man et Raymond Rougeau. Les costumadières de renommée internationale Marie-Claude Bourbonnais, Kristen Hughey et Soni Aralynn étaient également de la partie.

Dans l’allée des artistes, les amateurs de comic books ont pu rencontrer des créateurs de renom tels que Dan Parent (Archie), James O’Barr (The Crow), Michel Falardeau (Le Domaine Grisloire), Serge Lapointe (Ultimate X-Men) et Whilce Portacio (Uncanny X-Men). Mentionnons aussi la présence de nombreux artistes locaux des collectifs Zidara9 et Front Froid.

Le volet costumade (cosplay) a occupé une place centrale tout au long du week-end, avec des milliers de visiteurs costumés et la célèbre mascarade tenue le samedi soir, dans le cadre de laquelle des costumadiers ont paradé sur scène devant plus de 1 000 spectateurs captivés.

Côté musical, le concert L’univers geek de l’Orchestre à vents de musiques de films a conquis l’auditoire. Sous la direction de Jocelyn Leblanc, l’orchestre, composé de 50 musiciens talentueux, a fait découvrir ou redécouvrir au public les trames sonores de films et séries populairs tels que Star Wars, Game of Thrones, Doctor Who et Avengers.

La prochaine édition du Comiccon de Québec aura lieu les 22 et 23 octobre 2016 au Centre des congrès.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2015/10/23 dans Actualités

 

Étiquettes :

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.