RSS

Archives de Catégorie: Actualités

« Paroles de planches » – une lecture théâtrale de textes BD au FBDFQ 2015

Paroledeplanches

À l’occasion du 28e Festival de la bande dessinée francophone de Québec (FBDFQ), qui se déroulera du 8 au 12 avril prochain, le public est convié au Théâtre Petit Champlain pour Parole de planches, une immersion originale dans les univers d’auteurs de BD du Québec et de France.

À travers une mise en lecture théâtrale de scénarios d’albums emblématiques et émergents, comédiens et musiciens donneront vie au 9e art! De Paul à Québec à Lincoln, des Dormants à la Saga Bulle, Parole de planches fait découvrir les albums autrement! Présenté par le FBDFQ et Lyon BD, de concert avec CKRL 89,1, ce spectacle se veut le départ d’un nouveau cycle de collaboration franco-québécoise pour les deux organismes.

Initié par l’auteur et éditeur Jean-Philippe Bergeron et créé en collaboration avec le comédien Tony Curien, Parole de planche réunira sur scène des comédiens lyonnais et québécois, dont les ambassadrices du 28e FBDFQ, Anne-Élisabeth Bossé et Lise Castonguay, et seront accompagnés en musique par Nicolas Jobin et Julien Limonne.

Au menu : une mise en lecture des scénarios de Jean-Philippe et Damien (Saga Bulle), Laurent Verron (Boule & Bill), Cab (Hiver nucléaire), Michel Rabagliati (Paul à Québec), Jonathan Munoz (Les Dormants), Olivier Jouvray (Lincoln), Alexandre Fontaine-Rousseau (Les cousines vampires) et Delaf et Dubuc (Les Nombrils). Parole de planches fera également l’objet d’une présentation en juin prochain, à Lyon, dans le cadre du 10e anniversaire de l’événement Lyon BD.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2015/03/12 dans Actualités

 

Mots-clés :

5 à 7 de lancement de la programmation du FBDFQ 2015 le 10 mars

Le mardi 10 mars 2015, l’équipe du Festival de la bande dessinée francophone de Québec (FBDFQ) vous invite au lancement de sa programmation 2015.

Dans le cadre d’un 5 à 7 décontracté, venez échanger avec des passionnés de bande dessinée, découvrir en primeur les invités et les événements qui ponctueront notre édition 2015 et assister à une performance nouveau genre de dessin en direct!

En effet, dès 18 h, dix dessinateurs (Val Mo, Julien Dallaire-Charest, Catherine Lemieux, André « Gag » Gagnon, Miguel Bouchard, David Gauthier, Rémi Paradis, Joel Sim, PisHier et Alex Carou) ont accepté de se prêter au jeu du « Roi de la montagne ». Avec à la musique Nicolas Jobin et Frédéric Larry Brunet, assistez à une série de neuf joutes « un contre un » à saveur d’impro BD au terme de laquelle sera couronné (!) un champion incontesté!

De 17 h 30 à 19 h 30 à La Ninkasi du Faubourg!

 
Poster un commentaire

Publié par le 2015/03/06 dans Actualités

 

Mots-clés :

Les finalistes des Bédéis Causa 2015 maintenant connus

BedeisCausa2015_albums

À près d’un mois du début du 28e Festival de la bande dessinée francophone de Québec (FBDFQ), qui se déroule du 8 au 12 avril prochain, l’organisation a dévoilé la liste des finalistes de ses prix Bédéis Causa.

Remis depuis les débuts de l’événement, les prix Bédéis Causa cherchent à récompenser ce qui se fait de mieux en matière de bande dessinée, particulièrement celle créée par les auteurs d’ici. Cette année, six prix seront remis lors de la cérémonie qui se déroulera à l’Observatoire de la Capitale, le vendredi 10 avril, à 17 h. Cette remise de prix est l’occasion de rassembler de nombreux acteurs du 9e art québécois et de souligner la vitalité actuelle du milieu.

LES FINALISTES

Prix Réal-Fillion

Auteur québécois, scénariste ou dessinateur, s’étant le plus illustré avec son premier album professionnel.

  • Olivier Carpentier et Gautier Langevin, pour Far Out t. 1 (Lounak)
  • Guillaume Perreault, pour Cumulus (Mécanique générale)
  • Blonk, pour 23 h 72 (Pow Pow)

Grand prix de la ville de Québec

Meilleur album de langue française publié au Québec.

  • J’aime les filles (Oie de Cravan), d’Obom
  • Promise t. 2 : L’Homme souffrance (Glénat Québec), de Mikaël
  • Le bestiaire des fruits (La Pastèque), de Zviane
  • La grande noirceur (Mécanique générale), de Philippe Girard
  • La guerre des arts (Pow Pow), de Francis Desharnais

Prix Albéric-Bourgeois

Meilleur album de langue française publié à l’étranger par un auteur québécois, dessinateur ou scénariste.

  • La colère de Fantômas t. 2 : Tout l’or de Paris (Dargaud), de Julie Rocheleau
  • Broadway – Une rue en Amérique t. 1 (Soleil), de Djief
  • Magasin général t. 9 (Casterman), de Régis Loisel et Jean-Louis Tripp

Prix Maurice-Petitdidier

Coup de cœur du jury pour album francophone publié à l’étranger.

  • L’Arabe du futur (Allary), de Riad Sattouf
  • Les vieux fourneaux t. 1 – Ceux qui restent (Dargaud), de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet
  • Blast t. 4 (Dargaud), de Manu Larcenet

Prix traduction

Coup de cœur du jury pour album publié en français et issu d’une traduction.

  • Moi, assassin (Denoël), de Antonio Altarriba et Keko
  • L’Abominable Charles Christopher (Lounak), de Karl Kerschl
  • Vous êtes tous jaloux de mon jetpack (Alto), de Tom Gauld

Lors de la cérémonie, l’organisation du FBDFQ remettra également le Prix Albert-Chartier, décerné à chaque année en hommage à un individu ou organisme ayant marqué le monde de la bande dessinée francophone au Québec.

Rappelons que la présente édition des Bédéis Causa porte sur les albums publiés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2014. Comme à l’habitude, la sélection des finalistes a été effectuée par un jury formé de libraires et de chroniqueurs spécialisés.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2015/03/04 dans Actualités

 

Mots-clés : ,

Un spectacle multidisciplinaire pour plonger dans l’esprit paranoïaque de Red Ketchup

RougeKetchup_Small

Entre paranoïa, violence et héroïsme, l’univers du légendaire héros BD Red Ketchup, créé par Réal Godbout et Pierre Fournier, est imprévisible et déjanté. Parenthèses 9 a convié cinq artistes de Québec à ouvrir leurs âmes à cette folie pas toujours douce et à s’en inspirer le temps d’une création intitulée Rouge Ketchup, à saveur d’hommage autant que de délire. Découvrez-en le résultat les 24, 25 et 26 mars, 20h, au Cercle (228 rue Saint-Joseph Est)!

Pour cette performance, quatre imaginaires sonores et visuels se rencontreront: ceux d’Érick D’Orion (art audio), Frédérique Laliberté (art vidéo), Paul Brunet(arts visuels) et Francis Desharnais (BD). Le tout dans une création dirigée par le metteur en scène Jocelyn Pelletier (Electronic City, Radical K-O).

À travers des explorations auditives et visuelles, des performances en direct de mixage sonore ou vidéo autant que de dessin et d’animation, le public sera plongé dans l’univers de Red Ketchup tel que l’imagine le collectif rassemblé par Parenthèses 9. Question de côtoyer ses obsessions, phobies et pensées, la bande dessinée se prêtera au jeu et deviendra matière première d’une création multidisciplinaire unique!

Le projet sera développé lors d’une résidence de création au Cercle Lab vivant, en mars 2015.

Une présentation de Parenthèses 9, en collaboration avec Le Cercle Lab vivant et le Festival de la BD francophone de Québec, avec le soutien de Première Ovation Arts multi. Billets: 10$ (à la porte, le soir des représentations).

À propos de Parenthèses 9

L’organisme Parenthèses 9 cherche à développer le potentiel de la bande dessinée comme outil performatif, dans des contextes non traditionnels, interdisciplinaires ou multidisciplinaires, autant qu’à provoquer devant public des rencontres entre artistes issus de la BD et d’autres créateurs de différents horizons. Son plus récent projet, Paroles sur images, présenté en octobre 2015 dans le cadre du festival Québec en toutes lettres, avait proposé une rencontre entre narration visuelle et écrite qui avait su séduire le public présent autant que la critique.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2015/02/19 dans Actualités

 

Mots-clés : ,

Le 28e FBDFQ arrive à grands pas!

FBDFQ2015_afficheLe Festival de la bande dessinée francophone, dont la 28e présentation se déroulera du 8 au 12 avril prochain, dévoilera sous peu sa programmation. Entretemps, l’équipe travaille fort pour offrir de belles surprises aux amateurs de bande dessinée sous toutes ses formes, notamment avec des spectacles inédits autour du 9e art et des expositions exclusives qui se dérouleront tout au long du mois d’avril.

Lors de l’événement, plus de 120 auteurs seront à Québec pour rencontrer le public et participer aux activités, dont les Québécois Djief, Bach, David Gauthier, Iris et Yves Pelletier, ainsi que plusieurs auteurs étrangers. Notons parmi ceux-ci la venue d’Emmanuel Lepage (France), d’Olivier Grenson (Belgique), de Tom Gauld (Angleterre) et d’Eduardo Risso (Argentine).

Surveillez sous peu le site du FBDFQ (www.fbdfq.com) pour les détails!

Rouge Ketchup

En prélude du 28e FBDFQ, l’organisme Parenthèses 9 convie les amateurs d’art multidisciplinaire à découvrir Rouge Ketchup, une création inspirée de l’univers du légendaire héros de BD québécois Red Ketchup, de Réal Godbout et Pierre Fournier.

Pour cette performance, développée lors d’une résidence de création au Cercle Lab vivant, quatre imaginaires sonores et visuels se rencontreront : ceux d’Érick D’Orion (art audio), Frédérique Laliberté (art vidéo), Paul Brunet (arts visuels) et Francis Desharnais (BD). Le tout dans une création dirigée par le metteur en scène Jocelyn Pelletier.

Une présentation de Parenthèses 9, en collaboration avec Le Cercle Lab vivant et le Festival de la BD francophone de Québec, avec le soutien de Première Ovation Arts multi. Les 24, 25 et 26 mars, à 20 h, au Cercle (228 rue Saint-Joseph Est). Billets : 10 $ (à la porte, le soir des représentations).

 
Poster un commentaire

Publié par le 2015/02/18 dans Actualités

 

Mots-clés : , ,

Réaction du FBDFQ à la tragédie de Charlie Hebdo

Comme pour l’ensemble du milieu de la bande dessinée et du dessin de presse, l’attentat qui s’est déroulé dans la salle de rédaction de Charlie Hebdo nous a laissé bouche bée et incrédules. Certes, le dessin et l’humour satirique peuvent provoquer et déranger : Charlie Hebdo en a toujours été la preuve, en riant de tout et de tous. Mais de là à subir une attaque armée?

Cette attaque ne touche pas que Charlie Hebdo, ne touche pas que la France : elle touche tous ceux et celles qui s’expriment sur l’actualité par leur plume, en dessin ou à l’écrit.

Espérons que cette tragédie n’aura pas l’impact malheureux et pernicieux de limiter la liberté d’expression que s’accordent normalement – et avec droit – les dessinateurs de presse. Souhaitons que ceux qui font dans l’humour politiquement incorrect, voire religieusement incorrect, poursuivent sans censure de dénoncer la bêtise humaine, sous toutes ses formes.

Nous saluons la mémoire de ces grands auteurs, lâchement assassinés dans l’exercice de leur métier. Et nos pensées vont avec leurs familles et amis qui, au nom de la liberté d’expression, ont perdu des leurs dans cette tragédie.

Nous sommes Charlie.

Thomas Louis Côté, directeur général

Au nom de l’équipe du Festival de la bande dessinée francophone de Québec

 
Poster un commentaire

Publié par le 2015/01/08 dans Actualités

 

Mots-clés : ,

« Hipopotamy » remporte le Grand Prix des 13es Sommets du cinéma d’animation

L’équipe des Sommets du cinéma d’animation est heureuse d’annoncer les lauréats des prix qui ont été décernés un peu plus tôt aujourd’hui, lors de la soirée de clôture de la 13e édition du festival qui s’est déroulée à Montréal. Parmi les 108 films présentés en compétition (international, étudiant et Panorama Québec-Canada) sept réalisateurs de ces courts métrages se sont vu remettre un prix.

Le Grand Prix des Sommets, doté d’une bourse de 2000 $ offerte par la Cinémathèque québécoise, a été remis à Hipopotamy de Piotr Dumala (Pologne). Ce prix est attribué pour la qualité du dessin, la beauté de la chorégraphie, pour la musique et plus largement pour la puissance évocatrice élégiaque et mythique.

Le Prix spécial du jury dans la compétition internationale a couronné le film Isle of Seals d’Edmunds Jansons (Lettonie) pour l’économie de moyens et de couleurs, le design des formes humaines et la façon d’animer la mer, ainsi que pour la touche humoristique du film et son originalité.

Cette année, le Prix Guy-L.-Coté du meilleur film d’animation canadien a été attribué à You Look like Me de Pierre Hébert (Québec) pour la relation poétique et sémantique entre le texte et l’image, la musique et le rythme, qui apporte une dimension universelle au film. Le prix Prix Guy-L.-Coté est doté d’une bourse de 1500 $ offerte par Nancy Coté.

Dans la catégorie canadienne, le jury a remis une mention à Jutra de Marie-Josée Saint-Pierre (Québec) pour l’expérience, le sentiment de vivre un moment privilégié avec le protagoniste et pour le montage énergique à l’image d’un grand homme, un pionnier du cinéma québécois.

Le jury étudiant a remis son prix à Loop Ring Chop Drink de Nicolas Ménard (Royaume-Uni) pour la qualité et l’originalité du récit qui présente, par touches humoristiques, des personnages simples et attachants. Le jury a également apprécié la maîtrise technique et stylistique qui donne un rythme efficace et surprenant. Le Prix de la compétition étudiante est assorti d’une bourse de 500 $ offerte par Marcel Jean, délégué artistique du Festival international du film d’animation d’Annecy. 

Ab Ovo d’Anita Kwiatkowska-Naqvi (Pologne) a reçu une mention pour l’ambiance, l’audace et la prouesse technique de son film.

Finalement, le Prix du public a été décerné à Fugue for Cello, Trumpet and Landscape de Jerzy Kucia (Pologne).

Cette 13e édition a présenté plus de 150 courts métrages (en compétition, hors compétition, rétrospective, hommage). Le nombre d’invités internationaux présents et la programmation imposante confirment le positionnement du festival sur la scène internationale.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/12/08 dans Actualités

 

Mots-clés : ,

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.