Des auteurs relèveront le défi des 24 heures de la BD à Québec!

15492294_1300524750020091_4814759553208381852_nCréer en 24 heures – sans interruption – une bande dessinée de 24 pages : voilà le défi que relèveront une douzaine de dessinateurs établis et émergents dans le cadre des 24 heures de la bande dessinée d’Angoulême à Québec, à l’invitation du Festival de la BD francophone de Québec (FBDFQ) et de la Maison de la littérature.

Organisés depuis 11 ans déjà par la Maison des auteurs de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, en partenariat avec le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, Les 24 heures de la BD proposent aux auteurs et illustrateurs un défi fou : réaliser une histoire de 24 pages, couverture comprise, dans un délai record de 24 heures, à partir d’une contrainte dévoilée au lancement de la manifestation et mise en ligne sur un site dédié.

Imaginé par l’Américain Scott McCloud, ce concept délirant réunit chaque année une foule de participants, à la Maison des auteurs d’Angoulême ainsi que partout à travers la Francophonie, via Internet. Et pour la première fois à Québec, le FBDFQ s’associe officiellement à l’événement pour présenter Les 24 heures de la BD de ce côté de l’Atlantique, à la Maison de la littérature.

Une fois la contrainte annoncée, les auteurs BD se mettront à l’œuvre dès 9 h (heure du Québec) le mardi 24 janvier 2017, et auront jusqu’à 9 h, le lendemain, pour compléter leur BD.

Le public pourra voir les artistes à l’œuvre à la Maison de la littérature qui, exceptionnellement, prolongera son ouverture jusqu’à 23 h pour l’occasion. Les créations seront également mises en ligne au fur et à mesure de leur réalisation sur le site officiel de l’événement : www.24hdelabandedessinee.com.

30e FBDFQ, du 1er au 9 avril 2017 : un anniversaire à mettre à l’agenda

fbdfq_affiche30ePlus vieil événement consacré au 9e art au Canada, le Festival de la bande dessinée francophone de Québec (FBDFQ) célébrera, du 1er au 9 avril, son 30e anniversaire.

Avec une programmation qui s’annonce des plus relevées, et qui sera annoncée progressivement à partir de février, l’événement proposera ainsi 9 jours d’activités dans une foule de lieux culturels de la Capitale, dont le Musée de la Civilisation et le Musée national des beaux-arts du Québec. Comme à l’habitude, le FBDFQ sera également très présent au Salon international du livre de Québec, qui se déroule cette année du 5 au 9 avril, en offrant une grande variété d’animations, des ateliers et la chance de rencontrer de nombreux auteurs du Québec et d’ailleurs.

Le prix Jacques-Hurtubise de retour

Pour une deuxième année, le FBDFQ invite les auteur(e)s et les collectifs ayant une œuvre de bande dessinée francophone en chantier et destinée à être publiée en autoédition, à déposer leur candidature pour le prix Jacques-Hurtubise. Assorti d’une bourse de 1 000$ offerte par BROUILLARD Communication, ce prix a été créé l’an dernier afin de favoriser la nouvelle création et les auteurs émergents au Québec. Pour être éligibles, les candidats doivent déposer un dossier d’ici le 1er avril 2017.

Tous les détails sont disponibles au fbdfq.com.

Le projet récipiendaire du prix Jacques-Hurtubise sera dévoilé lors de la remise des prix Bédéis Causa, le vendredi 7 avril à 19h, au Musée de la Civilisation de Québec.

Vers des journées de réflexion sur la BD au Québec

ente%cc%82teAfin de permettre aux différents intervenants d’échanger et de réfléchir à la situation actuelle de la bande dessinée au Québec, le Festival de la BD francophone de Québec (FBDFQ) et le Festival BD de Montréal (FBDM) offrent d’accueillir les acteurs du 9e art québécois lors de deux journées de réflexion et de discussions, les 7 avril et 26 mai prochain. Les objectifs de ces rencontres :

  • établir les problématiques rencontrées actuellement par les auteurs, les éditeurs et les divers intervenants du 9e art québécois ;
  • réfléchir à des initiatives communes pour la promotion du 9e art d’ici ;
  • échanger sur les différents besoins actuels du milieu ;
  • dresser un portrait de ce qu’est la bande dessinée québécoise aujourd’hui.

Dans un premier temps, les acteurs du milieu de la BD au Québec sont invités à signifier leur intérêt à participer à ces journées en remplissant le formulaire en ligne sur le site du FBDFQ et y soumettre les thèmes qu’ils aimeraient voir abordés lors de ces journées (ex. : les conditions des auteurs, les prix remis en BD au Québec, la promotion en librairie des BD québécoises, la mise en valeur du patrimoine de la BDQ, les aides à la création offertes actuellement, etc.). En fonction des suggestions obtenues, un horaire des thèmes discutés pour les deux journées sera élaboré par l’équipe d’organisation, et les inscriptions seront officiellement ouvertes.

Les informations récoltées dans chacun des groupes de discussion serviront à établir un portrait de la bande dessinée québécoise d’aujourd’hui et faire ressortir des pistes à explorer pour contribuer à son développement dans les prochaines années. À la suite de ce processus, un document sera colligé et rendu disponible à tous.

Le FBDFQ et le FBDM tiennent à spécifier que cette initiative se veut au bénéfice de tous les acteurs du milieu du 9e art au Québec et nous vous invitons à vous impliquer activement dans sa réalisation. En réunissant un maximum d’auteurs, d’éditeurs ou d’autres intervenants, nous réussirons certainement à établir un document qui aura des retombées positives.

Pour plus d’informations : www.fbdfq.com

23 pays présents au plus grand rendez-vous professionnel d’animation au Canada

14495359_1255862797781608_1298371176745410460_nPixel Québec présente son événement annuel Pixel Animation du 25 au 28 octobre prochains, au Centre des congrès de Québec. Proposant des classes de maître données par des artisans du jeu vidéo, des effets visuels et de l’animation numérique, dont des membres de Rodeo FX (gagnant d’un iEmmy pour les effets de Game of Thrones), et des rencontres de réseautage professionnel style speed meetings dans son volet Cartoon Connection, Pixel Animation constitue la plus importante manifestation canadienne de l’industrie de l’animation. Depuis cinq ans, on estime que Pixel Animation a généré plus de 34,5 M$ en retombées pour l’industrie. Cette année, des artisans de 23 pays présenteront quelque 200 projets lors de 1 000 rendez-vous professionnels!

Des films d’animation présentés en première

Nouveauté 2016, le Pixel Animation et le Cinéma Le Clap présentent quatre magnifiques films d’animation. Il s’agit de Miss Hokusai (V.O. S.-T.F.),Kahlil Gibran’s The Prophet (V.O.A.), Kubo ant the Two Strings (V.O.A. et V.F.) et A Town Called Panic : Double Fun (V.O.A. et V.F.). Les billets sont en vente au Clap et sur lepointdevente.com.

Consultez l’horaire complet ici.

« Il était important pour nous de montrer concrètement au grand public le fruit du travail des artisans de l’animation. Les films d’animation nécessitent des milliers d’heures de travail, et le résultat est souvent spectaculaire comme émotionnellement fort. Avec ce volet film, nous touchons maintenant à tous les aspects de l’animation : l’aspect plus théorique avec les classes de maître, l’aspect affaires avec le Cartoon Connection et l’aspect grand public avec la présentation des films », a exposé Louis Leclerc, directeur général de Pixel Québec.

Pixel Animation : la crème des maîtres de l’animation

Déjà à sa cinquième présentation, Pixel Animation offre des événements et classes de maître qui réunissent de nombreux artisans du jeu vidéo, des effets visuels et de l’animation numérique.

À surveiller cette année, le lancement de MaXi, une production de Frima et de Groupe Média TFO qui a été signée au Cartoon Connection 2015 et l’une des premières séries d’animation multiplateformes (26 octobre, 17 h). On comptera également la classe de maître sur Mission Yéti par Nancy Florence Savard et Pierre Greco de Production 10e Ave, où les premières images du film seront présentées (25 octobre, 14 h). Enfin, mentionnons deux incontournables : la classe de maître de Rodeo FX, boîte de Québec qui a remporté un iEmmy pour les effets spéciaux de Game of Thrones (26 octobre, 10 h 45), et le making of de Ballerina, un des films d’animation les plus attendus (25 octobre, 15 h 45).

Consultez la programmation des classes de maître de Pixel Animation ici.

Speed meetings au Cartoon Connection

Regroupant des participants des quatre coins du monde, le Cartoon Connection propose quant à lui speed meetings et activités de réseautage visant à favoriser la mise en place de liens d’affaires et de partenariats pour des productions internationales, et se veut une passerelle pour la circulation des œuvres d’animation entre les pays représentés : autant de façons de mettre en valeur les professions de l’animation et du jeu vidéo. Depuis l’an passé, deux projets 100 % canadiens sont sélectionnés lors de l’événement, puis présentés au prestigieux Cartoon Forum, en Europe.

À propos de Pixel Québec

Pixel Québec est un organisme sans but lucratif situé à Québec qui, par ses événements, offre une plateforme d’échanges et de réseautage aux professionnels de l’industrie ainsi qu’aux représentants des institutions, afin de créer des occasions de développement des affaires. Depuis cinq ans, la tenue de Pixel Animation a notamment généré des retombées de 3 M$ pour le tourisme et de plus de 34,5 M$ pour l’industrie.

Nouveau lieu et nouveau concept pour la Ligue québécoise d’impro BD cet automne

LIQIBD_photo1La Ligue québécoise d’impro BD (LiQIBD) s’installe cet automne au Musée national des beaux-arts du Québec pour présenter en mode famille ses rencontres mensuelles renouvelées, avec un premier rendez-vous à l’horaire le dimanche 25 septembre, 13h à 14h30.

Qu’est-ce que l’impro BD? Des improvisations où viennent s’imposer une contrainte, ou un allié, de taille : le dessin. Le concept de ces rencontres? Improvisateurs, musiciens et dessinateurs s’unissent sur scène afin de créer en direct des histoires et des personnages, en respectant les choix et les contraintes imposées tant par le public que par le maître de jeu.

Au programme de ce nouveau concept toujours piloté par le Festival de la BD francophone de Québec : des improvisations courtes aux thèmes et contraintes variées, suivies de la création improvisée d’un récit long, en multiples chapitres – de ce récit, pour l’instant, seul le titre est connu en amont (pour septembre, il s’agira de « Septembre, c’est la rentrée!). Le reste, tant la nature du récit que de son exécution, sera orientée sur place par le public présent.

Une nouvelle façon de découvrir – ou redécouvrir – l’impro BD à Québec, et cette fois-ci, tous sont les bienvenues, les plus jeunes comme les plus vieux!

Deux autres spectacles de la LiQIBD sont d’ores et déjà à l’horaire pour l’automne 2016 au Musée national des beaux-arts du Québec, les dimanches 30 octobre et 27 novembre prochains.

Le Comiccon de Québec arrive: fantastique, jeux et Star Wars à l’honneur

Comiccon-de-QuebecLes 22 et 23 octobre prochains, les grands héros et héroïnes de la bande dessinée, des jeux vidéo et du cosplay prendront de nouveau d’assaut le Centre des congrès de Québec à l’occasion de la troisième édition du Comiccon de Québec. Des créateurs du milieu, des célébrités, des collectionneurs, des détaillants et de fervents amateurs se réuniront sous un même toit pour célébrer leur passion commune pour tout ce qui touche à l’univers du fantastique. Depuis sa première édition en 2014, le Comiccon de Québec n’a cessé de gagner en popularité et les organisateurs attendent un nombre record de visiteurs, dont de nombreux costumés en leur personnage préféré.

Les invités de marque incluent Denis Talbot, alias le « pape » des jeux vidéo, qui a animé et produit l’émission M. Net pendant 16 ans et dont l’émission de baladodiffusion, Radio Talbot, est sur le point de franchir le cap du million de visionnements; Yannick Paquette, l’étoile québécoise des comic books américains, dont le trait de crayon habile a donné vie à Swamp Thing, Justice League of America, Wonder Woman, Batman, Ultimate X-Men et de nombreux autres titres; Dan Parent, l’artiste légendaire derrière quelques-unes des aventures les plus avant-gardistes du personnage Archie; et les maîtresses de l’art de la costumade (cosplay), Marie-Claude Bourbonnais et Indra Rojas.

Gautier Langevin et Olivier Carpentier, respectivement le scénariste et l’artiste de Far Out, bande dessinée renommée pour sa fusion magistrale des genres western et science-fiction, seront également présents, de même que Jeik Dion, artiste qui connaît un grand succès grâce à son travail remarquable dans le comic book Turbo Kid: L’aventure perdue d’Apple et dans le tout premier numéro de la série Amos Daragon, Porteur de masque, écrit par Bryan Perro.

L’année 2016 marque aussi le 50e anniversaire de la rocambolesque série télévisée Batman mettant en vedette Adam West et Burt Ward dans leurs rôles respectifs du justicier masqué et de son agile acolyte, Robin. L’occasion sera commémorée au Comiccon par la présence de la rutilante Batmobile de 1966, devant laquelle ses adeptes pourront se faire prendre héroïquement en photo. D’autres bolides fantastiques seront également exposés, dont la camionnette Mystery Machine de Scooby-Doo, la légendaire voiture KITT de K2000 (Knight Rider), la motocyclette d’Indiana Jones et la Jeep de Jurassic Park.

Outre les nombreux marchands spécialisés en bandes dessinées, en comic books, en jouets, en cartes, en jeux vidéo et en d’autres articles de collection, le Comiccon offrira à ses visiteurs des activités exclusives, dont la très populaire mascarade, une fête rassemblant tous les amateurs costumés de l’événement. Le samedi, le public pourra assister à un concert Star Wars, courtoisie de l’Orchestre à vents de musiques de films (OVMF). Composé de 50 musiciens talentueux, l’OVMF fera voyager ses spectateurs au son des meilleures pièces de sept chefs-d’œuvre du cinéma. Cet événement musical sera suivi le dimanche d’un autre concert présenté par les élèves de l’école de l’Harmonie (pavillon Saint-Édouard) sous la direction du professeur Philippe Amyot. Ces élèves sont devenus une sensation internationale sur YouTube, avec plus de 50 millions de visionnements de leur interprétation au violon et sabre laser des thèmes de La guerre des étoiles lors de la première de Star Wars: The Force Awakens en 2015, à Québec. Dans cette même thématique, Jérémie Larouche présentera son spectacle La saga des étoiles, un tour de force qui résume de façon humoristique et parodique l’ensemble des six épisodes cinématographiques de la série culte Star Wars.

Les passionnés de jeux vidéo rétro pourront démontrer leurs habiletés dans des stations installées à cette fin, gracieuseté de La Planque, et les mordus de jeux analogues s’en donneront à coeur joie dans la zone Les journées ludiques de Québec, qui leur fera découvrir une foule de jeux à accès libre. Finalement, les visiteurs auront l’occasion de participer à des conférences et à des ateliers pour toute la famille sur l’art de la costumade, les bandes dessinées, les comic books, Star Wars et bien d’autres thématiques.

Pour plus d’informations: www.comicconquebec.com

Le Québec invité d’honneur à la Fête de la BD de Bruxelles

Le ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, M. Luc Fortin, et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Mme Christine St-Pierre, sont fiers d’appuyer la quarantaine de représentants de maisons d’édition et d’auteurs québécois qui participeront, du 2 au 4 septembre prochain, à la 7e édition de la Fête de la BD de Bruxelles. Le Québec y sera l’invité d’honneur.

Dix-huit artistes québécois, dont Michel Rabagliati, Zviane, Maxim Cyr, Freg & Makina et François Miville-Deschênes, proposeront des séances de dédicace, des rencontres, des conférences, des ateliers et des animations à l’occasion de cet important rendez-vous annuel de la bande dessinée.

« Notre gouvernement est fier d’appuyer la diffusion et le rayonnement de l’immense talent de nos bédéistes québécois. Nous avons à cœur le développement de marchés pour nos créateurs, et la Belgique constitue un marché européen francophone d’importance pour les maisons d’édition, les auteurs et les illustrateurs québécois. Cette invitation est une reconnaissance de la qualité de leur travail dans un pays qui possède une grande renommée et une longue tradition en ce qui a trait à la bande dessinée », a souligné le ministre Luc Fortin.

« Le gouvernement du Québec se réjouit que les importants liens culturels qui se sont tissés depuis de nombreuses années entre le Québec et la Communauté française de Belgique contribuent aujourd’hui au retentissement du neuvième art québécois. Être l’invité d’honneur de la Fête de la BD s’avère une grande reconnaissance de la créativité québécoise. De plus, cet événement constitue une vitrine de premier plan pour nos talentueux bédéistes aspirant à briller sur la scène européenne et internationale ainsi que pour nos maisons d’édition voulant créer de nouveaux liens avec leurs homologues », a mentionné la ministre Christine St-Pierre.

La présence d’artistes québécois est rendue possible grâce au soutien du ministère de la Culture et des Communications, du ministère des Relations internationales et de la Francophonie, de la Délégation générale du Québec à Bruxelles, du Conseil des arts et des lettres du Québec, de la Société de développement des entreprises culturelles, de Québec Édition, de la librairie TULITU de Bruxelles et du Festival de la BD francophone de Québec.

Pour obtenir davantage de renseignements, consulter le site de la Fête de la BD de Bruxelles : www.fetedelabd.brussels