L’histoire du quartier Saint-Sauveur comme on ne l’a jamais vue aux Rendez-vous d’histoire de Québec

Les 17 et 18 août prochains, les Rendez-vous d’histoire de Québec, Parenthèses 9 et Interférences – Arts et technologies présentent Saint-Sauveur, l’aventure d’un quartier populaire. Ce projet unique liant arts, technologies et histoire sera offert à trois reprises au Musée de la civilisation.

Environné d’un dispositif numérique, visuel et sonore, l’historien Dale Gilbert racontera l’évolution de ce quartier populaire de la ville de Québec, de la Nouvelle-France à aujourd’hui. Quel était le projet initial de Champlain pour sa ville? Comment des villas bourgeoises s’y sont-elles implantées à l’époque britannique? Au fil d’un récit vibrant de quelques 60 minutes, ce sont les origines et le développement de ce quartier qui seront évoqués et expliqués.

« Avec cette conférence, l’objectif reste toutefois d’aller au-delà du traditionnel PowerPoint! On sort l’histoire de ses carcans, on la met en scène », explique Catherine Ferland, présidente des Rendez-vous d’histoire de Québec et instigatrice du projet.

Une « conférence augmentée »

Aux côtés de l’historien, ce sont trois créateurs qui se sont affairés à développer et envelopper ce récit, par le biais du dessin de l’illustrateur Richard Vallerand, des sons et de la musique imaginés par le musicien Benoit Bordages, et par la vidéo et la projection multimédia conceptualisées par Louis-Robert Bouchard, également directeur de création de ce projet d’envergure.

« On vise à créer une véritable expérience qui fera appel à tous les sens. Par le biais d’un dispositif scénique, le conférencier sera véritablement à l’intérieur de sa conférence, de ses visuels. Avec un tel projet, on est à mi-chemin entre la conférence historique et le spectacle multimédia! », lance Raymond Poirier, directeur général de Parenthèses 9 et directeur de production du projet.

Saint-Sauveur, l’aventure d’un quartier populaire est une production des Rendez-vous d’histoire de Québec, de Parenthèses 9 et d’Interférences – Arts et technologies, réalisée avec l’appui financier du Conseil de la culture de Québec et Chaudière-Appalaches, et en collaboration avec le Musée de la civilisation et les Éditions du Septentrion.

Représentations les 17 août 13h et 16h, ainsi que le 18 août 11h.

Informations et billetterie

Publicités

Québec BD et le 9e art s’affichent à Paris et à Tokyo en novembre

L’automne est sous le signe des projets internationaux cette année pour Québec BD avec la présentation à Paris de la création originale La philosophie s’illustre : une rencontre Québec/France et la mise en place d’une délégation pour promouvoir le 9e art d’ici à Tokyo, au Japon. Ces initiatives font suite aux diverses collaborations mises en place dans les dernières années avec des organismes variés de l’extérieur du Québec.

La philosophie s’illustre : une rencontre Québec/France
À l’occasion des activités entourant la Journée mondiale de la philosophie, Québec BD sera présent à la Nuit de la philosophie, au siège social de l’UNESCO, pour offrir une création originale : La philosophie s’illustre : une rencontre Québec/France.  Développé afin de contribuer à la promotion du statut de ville littéraire qui a été attribué par l’UNESCO à la ville de Québec, ce spectacle regroupe des artisans de Québec et offre une collaboration unique avec des collègues de Paris.

Créée spécialement pour l’occasion, cette soirée multidisciplinaire proposera une rencontre entre la musique de Webster et les philosophes Jean-Marc Narbonne et Éric Hamraoui, sous la gouverne de Nicolas Jobin, et à travers cinq thèmes très actuels. Le tout sera illustré en direct par les auteurs de bande dessinée Philippe Girard et Cy. La philosophie s’illustre : une rencontre Québec/France s’insère dans la programmation consacrée au Québec lors de cet événement.

 « C’est un privilège de pouvoir accueillir les artistes de la ville de Québec à l’UNESCO. En célébrant la philosophie à travers l’art, Québec BD, Webster et les bédéistes CY et Philippe Girard contribueront à en accroître l’accessibilité. Le 16 novembre, Québec sera à l’honneur à la Maison de l’UNESCO. », affirme Mme Maria Mourani, représentante du gouvernement du Québec au sein de la Délégation permanente du Canada auprès de l’UNESCO.

La philosophie s’illustre : une rencontre Québec/France est rendu possible grâce à la Ville de Québec et au ministère de la Culture et des Communications, dans le cadre de l’Entente de développement culturel, et à la Délégation permanente du Canada auprès de l’UNESCO.

La bande dessinée d’ici en tournée à Tokyo
Le 9e art québécois rayonnera à Tokyo, du 23 au 27 novembre prochain, avec la présence dans la ville nippone d’une délégation qui participera à divers événements consacrés à la bande dessinée.

Le séjour débutera avec un symposium consacré au 9e art québécois, à l’Université de Tsukuba, où les étudiants pourront participer à des rencontres et des ateliers avec les auteur.e.s Francis Desharnais, Cab, Nunumi, Thierry Labrosse, Stéphanie Leduc et l’éditeur de Lounak, Gautier Langevin. Des discussions auront également lieu sur la traduction et les particularités de la bande dessinée d’ici. L’exposition 25 moments importants de la bande dessinée québécoise, qui en est à sa troisième présentation au Japon, est également accessible dans la médiathèque de l’université jusqu’au 30 novembre.

Les membres de la délégation participeront ensuite à deux événements, le Comic Art Tokyo (24 novembre) et le prestigieux Kaigai Manga Festa (25 novembre) où ils pourront rencontrer les lecteurs japonais. « Cette première expérience de promouvoir la bande dessinée d’ici lors de ces importants événements ouvrira la porte à d’autres collaborations au Japon et permettra aussi de belles rencontres avec les autres organismes internationaux qui y participent. », affirme Thomas-Louis Côté, directeur de Québec BD.

En clôture de cette initiative, la délégation participera à une activité professionnelle à l’Ambassade du Canada à Tokyo, développée de concert avec le Toronto Comic Arts Festival, qui mettra à l’honneur tous les acteurs de la bande dessinée canadienne présents. Cette activité sera l’occasion de tisser des liens avec des éditeurs ou des traducteurs japonais afin de les sensibiliser à la diversité des oeuvres produite ici et éventuellement les intéresser à les faire connaître aux lecteurs japonais.

Cette délégation de Québec BD est rendue possible grâce au Conseil des arts du Canada, aux Offices jeunesse internationaux du Québec, au ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, à l’Entente de développement culturel de la Ville de Québec et du ministère de la Culture et des Communications, et avec la précieuse collaboration de la Délégation générale du Québec à Tokyo.